Anémies

L’anémie ou carence martiale chronique, c’est-à-dire une carence en fer, causée par des hémorragies abondantes et rapprochée peut être corrigée par un apport de fer par voie orale (per os) ou intraveineuse (Ferinject®, Venofer®). Cette dernière est mieux assimilée par l’organisme. Pour calibrer la supplémentation de fer, il faut faire un dosage de son taux de ferritine.

Le taux de ferritine complémente celui de l’hémoglobine dans l’évaluation de l’état de fatigue. Il peut arriver que le taux de ferritine chute avant le taux d’hémoglobine, justifiant une perfusion de Ferinject®. Il est donc important de faire suivre sa ferritine au même titre que son hémoglobine.

Des transfusions sanguines sont nécessaires dès lors que le taux d’hémoglobine descend en dessous de 9 g/dl. Une anémie non expliquée par les saignements de nez justifie une exploration digestive haute. La découverte dans cette zone d’angiomes hémorragiques peut donner lieu à cautérisation locale.

Il ne faut pas mésestimer l’impact d’une anémie prolongée sur l’état général de l’organisme.

Le Dr Sophie Rivière, du centre de compétence de Montpellier,  a rédigé un article sur le sujet. Celui-ci est disponible sur l’espace adhérent ici.